Comment trouver le sommeil sans somnifère ?

Comment trouver le sommeil sans somnifère ?


Ça-y-est ! Vous venez de finir de compter les moutons de zéro à mille, à l’endroit et à l’envers, en français, en anglais et en russe, mais rien n’y fait : le sommeil peine à venir. Il faut dire qu’entre nos modes de vie à cent à l’heure, la place toujours croissante des écrans ou l’évolution constante de nos habitudes alimentaires, les raisons de perdre le sommeil ne manquent pas !

Vous connaissez bien les méthodes chimiques, telles que les somnifères mais, voulant éviter un traitement lourd et conscient des effets secondaires, vous souhaitez les éviter ? Grand bien vous fasse !

Alors comment trouver naturellement le sommeil, sans somnifère ? Suivez le guide, on vous donne quelques pistes.


Au sommaire

1/ Dormir pour vivre, ou vivre pour dormir ? Adoptez un mode de vie respectueux de votre sommeil !

2/ Dis moi où tu dors et je te dirai comment tu dors. Fabriquez-vous un cocon !

3/ Un esprit sain dans un corps sain. Mettez vous dans de bonnes conditions !

4/ Et sinon, vous avez pensé à essayer les somnifères naturels ?



Dormir pour vivre, ou vivre pour dormir ? Adoptez un mode de vie respectueux de votre sommeil !

Parmi les premiers perturbateurs modernes de notre repos, on trouve les télévisions, les smartphones et autres tablettes. Très excitants, ils sont aussi des diffuseurs de lumière bleue. Et cette dernière dérègle le fonctionnement de notre organisme, notamment dans son cycle jour/nuit.
Il ne s’agit pas de se couper du monde, ou de vivre trente ans en arrière, mais tout au long de la journée, limiter son rapport aux écrans c’est protéger son sommeil. Les heures cruciales sont celles qui précèdent le moment d’aller au lit. Trop d’écran le soir et c’est la garantie de manquer son rendez-vous avec Morphée.


Toujours en fin de journée, ne consommez pas d’excitants. Cela peut sembler être du bon sens, mais il ne coûte rien de le rappeler : pas de café ou de thé le soir. Il faut dans l’idéal arrêter leur consommation six heures avant d’aller dormir. Leurs effets étant cumulatifs, il est déconseillé de dépasser 3 tasses par jour.
Dans le même ordre d’idée, les fumeurs ne seront pas ravis de l’apprendre, mais il est préférable de se priver de cigarette avant d’aller dormir. La nicotine est un excitant. Même bilan pour la vitamine C, le soir on évite les fruits comme l’orange, par exemple.


Le dîner, est un repas clé. Il faut choisir un plat qui ne va pas trop compliquer la digestion. Une digestion longue perturbe le sommeil en augmentant la température corporelle alors qu’au contraire, le corps a besoin de se refroidir pour s’endormir.
Parmi les ingrédients optez pour des glucides (les sucres lents comme les pâtes, le riz, le pain ou les céréales de manière plus générale), et évitez aux maximum les lipides.


Peut être avez-vous pensé à faire un peu de sport ? Vous voulez fatiguer votre organisme dans l’espoir de vous offrir une nuit réparatrice ? Et bien, sachez qu’il s’agit pour beaucoup d’une idée reçue. Le sport, lui aussi, maintient l’éveil. Comme la digestion, il augmente votre température interne. Ajoutez à cela qu’il fait croître le stress (attention, on parle ici d’un stress positif) et la stimulation de votre cerveau. Ces deux facteurs étant à proscrire aux heures du coucher. Optez pour une séance de sport plus tôt dans la journée, au moins quatre heures avant de vous mettre au lit.

Bonne nouvelle cependant : le sexe est lui conseillé ! Il permet la sécrétion d’hormones (l’ocytocine, l’endorphine et la sérotonine) qui favorisent l’endormissement.



Dis moi où tu dors et je te dirai comment tu dors. 

Même si vous avez les yeux fermés, votre corps ressent les éléments qui vous entourent et votre environnement impacte votre sommeil. Un bruit dérangeant, une température de la pièce mal ajustée, une lumière même distante, sont autant de choses qui vont gêner l’endormissement. Et ce n’est pas tout, ils vont ensuite diminuer la qualité de votre sommeil. Vous risquez de vous réveiller fatigué !
Conclusion : fermez les volets et les rideaux, coupez les appareils électroniques, et cherchez à maintenir une température ambiante de 18 degrés dans votre espace nuit.


Plus généralement, cherchez à vous aménager un « cocon », un espace où vous êtes à l’aise et serein. Cela passe par l’aménagement de votre chambre, les couleurs des murs, les meubles. Dans cette entreprise, les huiles essentielles peuvent être vos meilleures amies. Elles peuvent être appliquées directement sur vous (au poignet ou sur le cou, par exemple), mais il en existe également en diffuseur ou sous forme de spray pour toute la pièce. Elle peuvent participer à créer le monde qui convient à votre sommeil.


Enfin, on ne le dira jamais assez, veillez à votre literie ! Choisissez un bon matelas, un bon oreiller et une bonne couette. Votre matelas n’est pas usé et il ne mérite pas d’être  changé ? Et pourtant, votre confort de lit n’est pas optimal ? Les accessoires de lit peuvent être la solution ! Les surmatelas My lovely bed, vous offrent tout le confort, le gonflant et le moelleux d'une literie de luxe sans changer de matelas.

Les accessoires à mémoire de forme comme les oreillers, ou les sur-matelas peuvent-être une excellente option. En épousant parfaitement votre morphologie, ils réduisent les points de pressions et assurent le soutien de la nuque et des cervicales, tout ce qu’il faut pour passer une bonne nuit.


Un esprit sain dans un corps sain. Mettez vous dans de bonnes conditions !

Nos cycles de sommeil et notre horloge biologique ne sont pas calés sur le même rythme. Il est bon de parvenir à faire coïncider les deux et à ne pas se décaler.


Le cycle du sommeil est calé sur le rythme ultradien, de 90 minutes, ce que l’on appelle le « train du sommeil ». Ainsi, toutes les 90 minutes, vous serez naturellement fatigué et enclin à vous endormir. Ce cycle est naturel et invariable, essayer de le repérer chez vous et de le respecter.


Notre horloge interne se cale quant à elle sur un rythme circadien d’une journée environ. Et, elle a beaucoup de mal à se décaler. Elle est plus à l’aise avec la régularité ! Elle est dite « rigide ». Si vous vous donnez un rythme et que vous vous y tenez, alors elle sera dans de bonnes conditions, et vous le rendra. Si vous parvenez à faire coïncider ce rythme avec celui du train du sommeil, vous tenez alors une clé importante sur la voie d’un repos réparateur.


Pour vous aider à vous caler, il est possible de mettre en place une routine, un rituel. Il sera un signal lancé à votre cerveau afin que celui-ci sache qu’il peut mettre court à vos centres d’éveil. Certains parents lisent des histoires à leurs enfants, avant de dormir : c’est ce même rituel. Il doit être un temps laissé au cerveau pour que ce dernier se dirige vers l’endormissement.
Il participe aussi au climat de confort : dans la routine vous êtes en terrain connu ! La lecture, en l'occurrence, est une routine parfaite - pour autant que vous ne soyez pas en train de lire sur votre tablette ! Parmi les autres bonnes idées de rituel, vous trouverez la méditation ou la relaxation.



Et sinon, avez-vous pensé aux somnifères naturels ?

Une première option se trouve dans les somnifères naturels à la mélatonine. Hormone sécrétée de manière naturelle par notre organisme, la mélatonine aide à trouver le sommeil. En effet, de par notre exposition croissante à la lumière bleue des écrans (dont nous vous parlions plus haut dans l’article) notre sécrétion naturelle de mélatonine est perturbée. En résulte chez beaucoup d’entre nous une carence. En prenant des adjuvants, vous pouvez combler cette carence et aider naturellement votre corps à trouver le sommeil.


L’autre option, ce sont les somnifères naturels à base de plantes. Elles ont chacune des vertus qui leurs sont propres et qui se combinent. Tout est dans la Nature ! La camomille fera diminuer votre agitation nerveuse. Le tilleul ou la mélisse vous apaiseront. Et la verveine comme la lavande sauront agir sur votre niveau de stress.

Enfin, encore une fois, les huiles essentielles, sous leur forme cutanée sont de solides somnifères naturels.



Vous l’aurez compris votre sommeil dépend de l’ordre général de votre organisme et ainsi de multiples facteurs, sur lesquels il est possible d’agir, plus ou moins facilement et efficacement, afin de retrouver un repos réparateur. Le sommeil est une mécanique complexe et fragile qu’il convient de ménager, et de nombreux ajustements quotidiens sont possibles dans le but de retrouver le sommeil sans avoir recours aux somnifères.
En veillant à votre mode de vie et à la régularité de vos cycles, en organisant une chambre, dans laquelle vous vous sentez bien, et en vous aidant, pourquoi pas, de quelques compléments naturels, vous devriez retrouver un sommeil facile et réparateur !



Attention toutefois, il convient de prévenir que l’arrêt brutal d’un traitement aux somnifères n’est pas une bonne option. De même, si tous les conseils présents dans cet article forment une bonne méthode pour dormir mieux et plus vite, ils ne solutionnent pas l’insomnie dont l'ancrage pourrait être plus profond. Il est préconisé si l’insomnie persiste, de consulter un médecin afin d’être suivi et conseillé en vue d’un traitement. 





Partager l'article

Commenter l'article

Nom *
E-mail *
Commentaire *
Clé de sécurité (captcha) *

3 produits sur ce thème

à partir de 29,99 €